fbpx

Trois restaurants incontournables à Québec

3 Mai 2020 | Bonnes adresses

Mon Québec

Le saviez-vous peut-être déjà, j’ai eu la chance de vivre dans la belle province du Québec plusieurs belles années. J’ai commencé une autre vie, trouvé un nouvel emploi, gagné des nouveaux amis, rencontré l’homme de ma vie et surtout j’ai eu la chance d’y voir naître ma petite Juliette. De nombreuses années à arpenter les villes et les lieux incontournables de cette belle région. La ville de Québec fut l’une de mes premières destinations d’aventure. Il suffit de sortir au restaurant pour tomber amoureux de la Vieille Capitale. Si elle conserve son image de carte postale, Québec a aussi des idées derrière la tête, des nouveaux chefs talentueux qui prennent place et réinventent leurs cuisines au fil des saisons. Je vous partage mes trois restaurants incontournables de la ville !

 

Chez Boulay Bistro Boréal

Cuisine boréale

Entre 25 et 50 euros

Café du Monde

Cuisine française

Entre 20 et 40 euros

Laurie Raphaël

Cuisine québécoise

Entre 60 et 150 euros

Le bonheur pour pas cher

Un choix encore raisonnable

On commence à se faire un bon plaisir

Le bonheur n'a plus de prix

€€€

L’incontournable des incontournables ! Les saveurs boréales sont à l’honneur chez Boulay ! Elles représentent une vraie tendance aujourd’hui. Le nard des pinèdes, le sel de sapin, la fleur de mélilot, la salicorne, les champignons sauvages, le sirop de merisier, l’argousier, les légumes-racines, pour ne nommer qu’eux, composent la cuisine de ce charmant restaurant.

La cuisine boréale qu’est ce que c’est ? Elle représente la culture propre au Québec nordiques. Car non, la cuisine québécoise ne se limite pas à la poutine ou à la tarte au sucre ! Elle puise aussi ses racines dans la richesse du territoire boréal dont certaines saveurs ont été oubliées. Elle revivent aujourd’hui grâce à Jean-Luc Boulay et Arnaud Marchand copropriétaires du Bistro boréal de Chez Boulay.

On a la possibilité d’y bruncher. Le rapport qualité/prix est excellent pour le service du midi. Le soir, il vous faudra dépenser plus pour un repas peut-être un peu plus élaboré. Quoi qu’il en soit, que vous veniez bruncher, déjeuner ou bien dîner, les saveurs boréales seront toujours à l’honneur ! À savoir que ces chefs ont ainsi éliminé de leur cuisine plusieurs aliments venus­­ d’ailleurs, comme les citrons, pour faire découvrir des produits issus des territoires nordiques. Le cadre est agréable et la cuisine chaleureuse. Je vous le recommande vivement !

*Le terme boréal est un adjectif qualifiant ce qui se situe à proximité du pôle Nord.

€€

Ce restaurant se situe en bordure du fleuve Saint-Laurent, probablement l’un des meilleurs endroits de la ville pour déguster de la cuisine française ! Ou que vous soyez situé dans le restaurant, la vue sur le fleuve est imprenable. J’ai souvent été déçue par les restaurants québécois s’estampillant spécialistes de la cuisine française. Celui-ci est une valeur sûre pour ceux qui souhaitent déguster nos grands classiques. Mais pas que… on retrouve aussi certains plats bien québécois comme le bacon ou les fèves au lard ! Côté ambiance, forcément, on se retrouve dans un café populaire type brasserie parisienne. Le rapport qualité-prix est bon. Il est aussi possible d’y prendre son petit-déjeuner (ouvre à 9h les samedis, dimanches et jours fériés) À découvrir sans hésitation.

€€€€

Je termine cette sélection en vous emmenant chez Laurie Raphaël. On se situe ici dans le haut de gamme de la gastronomie québécoise, souvent revisitée. Vous vivrez une véritable expérience culinaire où les produits du terroir québécois sont à l’honneur. Aussi ouverte sur le monde, cette cuisine privilégie la simplicité et le respect des produits. Ce restaurant ouvert en 1991, rue Sault-au-Matelot, par le chef Daniel Vézina est une valeur sûre de la capitale. Aujourd’hui, son fils, aussi passionné de cuisine à repris le flambeau à titre d’associé. Pour ma part, j’ai découvert Daniel Vézina lorsque je vivais à Montréal, c’est l’un des chefs les plus connus du Québec. J’avais d’ailleurs acheté l’un de ses livres L’Atelier de Daniel Vézina pour apprendre la base en cuisine !

La famille Vézina fait appel à plusieurs artisans locaux. L’univers est chic et l’ambiance assez intimiste. De votre arrivée au restaurant jusqu’à votre départ, vous serez servis comme des rois ! Alors, une telle expérience gastronomique a un coût. Les prix oscillent entre 60 et 150 euros. Si vous n’avez qu’un seul restaurant haut de gamme à faire dans la ville, c’est celui-ci ! Il faudra penser à réserver.

Ma réflexion

Qu’est ce qui fait un bon restaurant ?

La nourriture, cela va de soi, mais pas seulement. C’est cet ensemble de choses qui rend notre visite agréable, plaisante et amusante : le décor, l’ambiance et le service, l’endroit où l’établissement est situé, le soin apporté à la décoration des assiettes, la mise à disposition d’une bonne cave, et mille autres petites choses qui, finalement, font la différence. Au-delà de ces aspects globaux, je dirai que pour ma part, et de plus en plus l’âge avançant, j’ai plaisir à côtoyer des chefs mettant en valeur des produits locaux. Ces grands restaurateurs toujours soucieux de réinventer des spécialités régionales ou locales. 

Ces Écriteaux pourraient aussi vous intéresser…

Mes restaurants préférés à Cracovie en Pologne

Mes restaurants préférés à Cracovie en Pologne

Après avoir passé sept jours à m’abreuver d’ingrédients régionaux et à manger des pierogis, du żurek et autres soupes traditionnelles de toutes sortes, il me fallait vous partager un article sur les pépites de la cuisine cracovienne. Les pénuries communistes sont derrière elle, la gastronomie polonaise renaît de ses cendres. J’ai adoré découvrir les restaurants de la Belle Cracovie, où les hôtes se précipitent sur les produits bio de haute qualité et pour certains marient avec succès tradition et modernité.

0 commentaires

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Inscrivez-vous pour recevoir en avant-première deux Écriteaux par semaine !

Et des futurs bon plans …

Merci !

Pin It on Pinterest

Share This