fbpx

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 2)

4 Juin 2020 | Carnet de voyage

Envie de lire ou relire la première partie de mon carnet de voyage à Boston? C’est par ici !

Je regrette de devoir vous en parler

♥♥

Vaut le détour mais on n'est pas obligés de s'y précipiter

♥♥♥

Allez-y, vous ne le regretterez pas

♥♥♥♥

Le détour est obligatoire, un incontournable

♥♥♥

J’ai continué de suivre la ligne rouge et me voilà devant la Old South Meeting House ! Église édifiée en 1729, elle était le plus grand bâtiment de la ville coloniale de Boston et fut la scène de certains des événements les plus importants menant à la révolution américaine ! Elle fut presque entièrement détruite dans l’incendie de 1872 et l’on dû construire une nouvelle église (Old South Church). C’est ici que s’amorça le Boston Tea Party. Cette maison est aujourd’hui un site colonial majeur du pays et l’un des premiers musées de l’Histoire américaine. Je ne l’ai pas visité car il m’aurait fallu prévoir plusieurs jours pour investiguer tous les lieux et musées de la ville !

♥♥♥♥

J’arrive ensuite devant la Old State House qui est le plus ancien édifice public de Boston. Il a survécu au massacre, à la révolution et aux incendies ! Construit en 1713, le bâtiment a été le centre de la vie civique, politique et commerciale. Le 18 juillet 1776, la Déclaration d’indépendance des États-Unis a été publiquement lue depuis son balcon ! Aujourd’hui ce bâtiment qui renferme un musée est situé en plein cœur des gratte-ciels à l’angle des rues Washington et State. Cette étape du Freedom Trail est selon moi la plus impressionnante lorsque l’on connaît l’histoire de ce lieu. J’ai longuement parcouru les différentes explications et références historiques même si la foule ne me permettait pas toujours de finir ma lecture !

♥♥♥

Le 5 mars 1770, après des mois de tensions dues à l’occupation et à la taxation par les britanniques, les Bostoniens et les Redcoats (les tuniques rouges qui sont des soldats anglais) s’affrontent dans les rues de Boston. Cinq civils ont été tués (Crispus Attucks, Samuel Gray, James Caldwell, Samuel Maverick et Patrick Carr) et cela a ainsi conduit au rassemblement des Bostoniens contre la Couronne et au départ des soldats anglais. Ils ne reviendront qu’en 1774.

♥♥♥♥

Souvent désigné comme « la maison de la liberté d’expression » et « le berceau de la liberté », le Faneuil Hall a accueilli la première réunion de la ville. Le rôle vital de la salle dans la politique révolutionnaire ne faisait pas partie de ses plans d’origine, mais elle est devenue le foyer d’une multitude d’événements qui ont façonné l’Histoire de la nation. Le 26 août 1826, le marché Faneuil Hall, maintenant connu sous le nom de marché Quincy, a été inauguré.

Je ne pouvais pas vous emmener dans ce lieu sans vous parler d’une spécialité nord-est américaine, la Clam Chowder !

Ce plat, spécialité du Maine et du Massachusetts, est disponible en grande quantité au Quincy Market qui renferme de nombreux restaurants. Le Boston & Maine Fish Company sert de délicieuses soupes à base de palourdes américaines, de pommes de terre, de lait et de crème, le tout servi dans une miche de pain. Même si la qualité du pain laisse à désirer, la soupe chaude à l’intérieur est un délice ! Le Quincy Market est un incontournable pour goûter les différentes spécialités et s’imprégner de la gastronomie d’ici.

♥♥♥

La maison Paul Revere, patriote de la révolution américaine, a été construite vers 1680. Elle est l’une des plus anciennes structures restantes du centre-ville de Boston et également le seul site historique officiel du Freedom Trail à être une maison. Elle est située au 19 North Square à Boston et renferme aujourd’hui un musée.

♥♥

La Old North Church est le site qui a lancé la révolution américaine ! Construite en 1723, il s’agit de la plus ancienne église de Boston. C’est en haut de son clocher que Paul Revere fit allumer deux lanternes pour prévenir l’invasion britannique dans la ville.

♥♥♥

Nommée d’après le cordonnier William Copp, la Copp’s Hill Burying Ground est le dernier lieu de repos et de sépulture des marchands et artisans qui vivaient dans le Nord.

♥♥♥

Lancé à Boston en 1797, l’USS Constitution est le plus ancien navire de guerre encore à flot dans le monde. Il a obtenu son surnom « Old Ironsides » pendant la guerre de 1812 lorsqu’elle combattit la frégate britannique HMS Guerriere.

♥♥♥

La bataille de Bunker Hill du 17 juin 1775, fut la première grande bataille de la guerre révolutionnaire et prédit le caractère et l’issue du reste de la guerre.

Ces Écriteaux pourraient aussi vous intéresser…

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 1)

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 1)

Je suis immédiatement tombée sous le charme de cette petite ville, capitale de l’État du Massachusetts. La qualité de vie est semblable à celle de notre vie européenne : on peut aisément s’y promener à pied ou en vélo, déambuler dans les ruelles pavées curvilignes, le centre historique est impressionnant, les édifices coloniaux décorent un peu partout la ville et les faubourgs résidentiels sont charmants surtout en été lorsque les nombreuses plantations sont en fleurs. J’avais souhaité suivre à pied la fameuse ligne au sol : le Freedom Trail. Ce long tracé de 4,5 km peint en rouge sur les trottoirs et qui nous raconte l’histoire de Boston en 16 monuments historiques.

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 2)

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 2)

Nous voilà de retour sur notre ferry escargot. De longues minutes, nous voguons sur les flots, avant de retrouver la côte. Nous rentrons à Granada avec un brin d’amertume. Notre séjour sur l’île est passé à toute allure. Nous regrettons déjà de ne pas avoir prévu plus de temps sur place pour approfondir la découverte d’Ometepe qui regorge de plages que nous n’avions pu faire par manque de temps. Sans nous faire oublier notre escapade sur l’île, la beauté de Granada nous remet un peu de baume au cœur. Et puis cette cathédrale, si belle, nous accueille toujours aussi chaleureusement ! Nous nous y sentons bien. Nous reprenons ce que nous avions entrepris quelques jours plus tôt, découvrir encore cette ville.

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 1)

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 1)

Destination surprise ! Le Nicaragua, situé en Amérique centrale, pays frontalier avec l’Honduras et le Costa Rica, a été l’une de mes plus belles expériences de voyage. J’avais une vision peu éclairée de ce que représentait ce pays, son Histoire, sa richesse culturelle. À l’inverse d’une image d’Épinal, ce pays fantasmé comme étant celui d’un pays détruit et ravagé par la guerre a longtemps tenu les visiteurs éloignés. Je n’avais personnellement jamais entendu un proche me raconter son voyage au Nicaragua ou même émettre l’idée de vouloir le visiter ! Et pourtant, ce pays aux plages vierges du Pacifique est d’une grande richesse. Il vit au pied d’une multitude de volcans et son île d’Ometepe est un petit bout de paradis sur terre.

0 commentaires

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Inscrivez-vous pour recevoir en avant-première deux Écriteaux par semaine !

Et des futurs bon plans …

Merci !

Pin It on Pinterest

Share This