fbpx

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 2)

30 Avr 2020 | Carnet de voyage

Envie de lire ou de relire la première partie de cet article? C’est par ici !

Nous voilà de retour sur notre ferry escargot. De longues minutes, nous voguons sur les flots, avant de retrouver la côte. Nous rentrons à Granada avec un brin d’amertume. Notre séjour sur l’île est passé à toute allure. Nous regrettons déjà de ne pas avoir prévu plus de temps sur place pour approfondir la découverte d’Ometepe qui regorge de plages que nous n’avions pu faire par manque de temps. Sans nous faire oublier notre escapade sur l’île, la beauté de Granada nous remet un peu de baume au cœur. Et puis cette cathédrale, si belle, nous accueille toujours aussi chaleureusement ! Nous nous y sentons bien. Nous reprenons ce que nous avions entrepris quelques jours plus tôt, découvrir encore cette ville.

Hôtel Dario à Granada

Le Choco Spa de Granada nous attire ! D’abord parce que l’odeur de chocolat qui émane de la boutique est intense et aussi parce qu’il propose des massages relaxants à base de…. chocolat !

Nous préférons profiter de la piscine extérieure du spa et nous y passerons la fin de l’après-midi. Les cocktails de fruits sont délicieux ! Sur la terrasse du Spa, la cathédrale en visu (toujours présente).

Nous repartons à la découverte de la ville. La nuit venue, nous nous retrouvons en face de l’église de Guadalupe. Ses blessures visibles lui donnent un côté authentique et nous la trouvons belle.

Elle fut utilisée comme forteresse et incendiée à de nombreuses reprises. Nous ne pouvons la visiter, il est trop tard. Après lui avoir volé quelques photos, nous continuons notre chemin, décidés à rencontrer la vierge qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez ! La Fête de San Lazaro est une fête qui se déroule aussi à Granada. Nous y étions par hasard ce week-end là. Cette fête religieuse, très fédératrice, est largement célébrée au Nicaragua. Nous sommes aux premières loges pour regarder le spectacle et nous sommes adsorbés par l’énergie et l’enthousiasme des fidèles.

La fin des vacances approche à grand pas, nous prévoyons de passer les deux petits jours qu’il nous reste à León. Nous continuons notre périple en bus cette fois-ci pour nous enfoncer dans le nord du Nicaragua.

Nous réussissons à monter à la hâte dans un premier bus qui nous déposera à mi-chemin entre Granada et León. Il faut savoir que les arrêts de bus ne sont pas si facilement identifiables voir même n’existent pas, comme avec un taxi, il faut faire un signe de la main pour indiquer au chauffeur que l’on souhaite embarquer. Nous attendons un deuxième bus qui finira par arriver 2h30 plus tard… Ouf, nous voilà à León sains et saufs, mais le retard accumulé depuis la matinée nous condamne à ne pouvoir profiter de la ville que quelques heures. Heureusement, nous avons aussi prévu notre journée de demain sur place ! Première impression : qu’est ce qu’il fait chaud ici ! Deuxième plus grosse ville du Nicaragua après Managua. Nous ressentons les blessures de son passé et les nombreuses églises qui colorent la ville nous donnent envie d’en connaître davantage sur son Histoire. 

L’église El Calvario

L’Église El Cavario (ou l’église du Calvaire) est l’une des plus belles, elle fut d’ailleurs déclarée patrimoine artistique national.

La Recolección

L’église La Recolección, autre style mais toute aussi charmante. Sa couleur jaune vieilli est sa couleur d’origine. De style baroque, elle a de jolies colonnes torsadées et des médaillons sur sa façade.

L’Église La Recolección

León, Nicaragua

La journée est déjà terminée. Nous voyons les locaux sortir leurs chaises et leurs fauteuils devant leurs portes pour profiter de la brise du soir et discuter entre voisins. Cette habitude nous a beaucoup amusé car certains trottoirs deviennent presque impraticables. Tant pis, nous marcherons sur la route pour rentrer à notre hôtel !

Notre hôtel est idéalement situé, en plein cœur de León. Forcément, deux énormes lions nous accueillent. Les petits-déjeuners ne sont pas exceptionnels mais les chambres sont parfaitement propres et fonctionnelles. Elle sont surtout équipées d’un climatiseur ! Nous clôturons notre journée par quelques brasses dans la piscine extérieure, très appréciable car même si les températures redescendent le soir, il fait toujours 25 °C à minuit !

Dernier jour complet avant notre départ le lendemain. Nous nous levons tôt, bien décidés à profiter de cette ville que l’on a à peine eu le temps d’effleurer la veille. Et puis, dès notre réveil, nous sommes pantois, nous n’avions pas remarqué la beauté de la cour intérieure de notre hôtel !

La Merced

Encore une église ! La Merced est située au nord de la place centrale, tout juste à côté de notre hôtel. Elle a été, elle aussi, plusieurs fois détruite et reconstruite.

Terrain de jeux à proximité de l’Église La Merced à León

Cathédrale de León

Je termine ma sélection des monuments emblématiques de la ville par la cathédrale principale de León. Située sur la grande place, il est difficile de la louper ! Il est possible de monter sur ses toits afin d’y apprécier la vue sur la chaîne de volcans. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Théâtre José de la Cruz Mena

Un dernier lieu visité et notre journée touchera à sa fin : le théâtre José de la Cruz Mena. Il a été déclaré patrimoine culturel en 2007 et a eu l’honneur de recevoir des hauts représentants nicaraguayens et internationaux dans les arts depuis son inauguration en 1885.

JOUR 9 : Départ pour Managua

Denier réveil à León. Nous reprenons un bus en direction de Managua. Une centaine de kilomètres à parcourir avec nos bagages entassés sous nos jambes et nous serons de retour à l’aéroport. Nous repartons avec le sentiment d’avoir visité l’un des pays les plus charmants d’Amérique centrale, encore préservé du tourisme de masse. Nous avons surtout été émerveillés par l’île d’Ometepe qui nous laissera le plus fort souvenir de notre séjour. Nous regrettons de ne pas avoir prévu plus de temps sur place. Ces quelques jours au Nicaragua resteront gravés dans nos cœurs de globe-trotteurs !

 

Ces Écriteaux pourraient aussi vous intéresser…

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 2)

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 2)

Suite et fin de mon épopée le long du Freedom Trail, ce long tracé de 4,5 km peint en rouge sur les trottoirs et qui nous raconte l’histoire de Boston en 16 monuments historiques. Quel apprentissage ! Certes, c’était un bon moyen pour moi de découvrir la ville mais surtout cette aventure le long du Freedom Trail m’a permis d’en connaître davantage sur l’Histoire des États-Unis. Boston est considérée aujourd’hui comme étant le centre culturel de la Nouvelle-Angleterre.

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 1)

Sur les traces du Freedom Trail à Boston (partie 1)

Je suis immédiatement tombée sous le charme de cette petite ville, capitale de l’État du Massachusetts. La qualité de vie est semblable à celle de notre vie européenne : on peut aisément s’y promener à pied ou en vélo, déambuler dans les ruelles pavées curvilignes, le centre historique est impressionnant, les édifices coloniaux décorent un peu partout la ville et les faubourgs résidentiels sont charmants surtout en été lorsque les nombreuses plantations sont en fleurs. J’avais souhaité suivre à pied la fameuse ligne au sol : le Freedom Trail. Ce long tracé de 4,5 km peint en rouge sur les trottoirs et qui nous raconte l’histoire de Boston en 16 monuments historiques.

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 1)

Belle semaine au Nicaragua et son île d’Ometepe (Partie 1)

Destination surprise ! Le Nicaragua, situé en Amérique centrale, pays frontalier avec l’Honduras et le Costa Rica, a été l’une de mes plus belles expériences de voyage. J’avais une vision peu éclairée de ce que représentait ce pays, son Histoire, sa richesse culturelle. À l’inverse d’une image d’Épinal, ce pays fantasmé comme étant celui d’un pays détruit et ravagé par la guerre a longtemps tenu les visiteurs éloignés. Je n’avais personnellement jamais entendu un proche me raconter son voyage au Nicaragua ou même émettre l’idée de vouloir le visiter ! Et pourtant, ce pays aux plages vierges du Pacifique est d’une grande richesse. Il vit au pied d’une multitude de volcans et son île d’Ometepe est un petit bout de paradis sur terre.

0 commentaires

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Inscrivez-vous pour recevoir en avant-première deux Écriteaux par semaine !

Et des futurs bon plans …

Merci !

Pin It on Pinterest

Share This